AustralieEn vadrouille

Vivre en Australie ◇ Ces choses que tu trouves normales

30 janvier 2018 0 comments

Je vais pas vous cacher que ma vie en camping au milieu du bush d’Australie est un poil différente de celle que je menais sur la Côte d’Azur dans un appart’ tout neuf. Du coup, j’ai forcément développé des habitudes un peu chelous pour mes potes restés en France… pour ceux qui ne sont pas sur Twitter voici un petit récap’ des choses que tu trouves normales après avoir vécu dans une tente en Australie !

 

Faire des heures de voiture
En France, faire 2 heures de route c’est déjà partir en week-end. En Australie, tu le fais sans problème pour aller voir des potes ou visiter un parc national sympa. Tu te surprends rapidement à dire « c’est à SEULEMENT 1000 km ? »

Secouer tes chaussures avant de les mettre
Tes sneakers sagement posées à l’extérieur de ta tente ? Un Airbnb 3* pour les araignées et autres insectes qui passent par là. Toi qui es en chambre climatisée, tu n’es pas épargné-e !

Te taper dessus quand quelque chose te chatouille
Dans le doute, tu préfères t’assurer que la chose (bête ou feuille ou autre) soit assommée/morte.

Vivre pieds nus
Paradoxalement avec les deux précédents, vivre sans chaussures n’est pas bizarre. Il faut dire que les Australiens te mettent vite à l’aise avec le fait de marcher, conduire, faire tes courses pieds nus.

Avoir chaud en hiver dans le Nord
Vous n’êtes pas sans savoir que l’Australie est située dans l’hémisphère sud et voit, par conséquent, ses saisons inversées par rapport aux nôtres (merci Jamy). L’été se déroule donc entre décembre et février et l’hiver, de juin à août. Si dans le Victoria et le Queensland par exemple, l’hiver est plutôt frais (jusqu’à -1°C le matin), dans le Territoire du Nord, il n’existe même pas. Il y a juste une saison sèche et humide, et les températures avoisinent les 28-30°C pendant les mois « hivernaux ». Du coup avoir chaud en hiver dans le Nord, c’est complètement normal (et on s’en plaint pas).

Se doucher avec des araignées
En backpack ou en camping, tu ne partages pas seulement ta douche avec des humains que tu ne connais pas. Les araignées vivent leur vie sur les murs ou au plafond, sans que tu ne t’en préoccupes particulièrement. Tu vis un peu chez elles, finalement.

Tirer la chasse avant d’utiliser les toilettes
Tu ne voudrais pas te retrouver avec une grenouille sur les fesses pendant que tu fais ton affaire, pas vrai ?

Mettre du PQ sur la cuvette
Sauf exception, c’est pas toi qui nettoies les toilettes, et tu sais jamais qui est passé avant toi (les frissons rien que d’y penser).

Être hyper amical-e avec des étrangers
En Australie, gratifier un ami d’ami que tu rencontres pour la première fois, un vendeur ou ton boss d’un « s’goin’ on mate ? » – que l’on pourrait traduire par « bien poto ? » (ou « quoi d’neuf mecton ? » pour les jeunes des années 70) – n’est pas rare en Australie. C’est même plutôt banal.

Parler avec tes potes bourrés quand tu te réveilles
S’ils ont TOUJOURS du mal à savoir que l’Australie a une dizaine d’heures d’avance sur la France (« quelle heure il est là chez toi ? »), toi tu sais que tu auras le droit aux déclarations d’amour alcoolisées le dimanche matin pendant le petit déjeuner. A l’inverse, ils auront les tiennes le samedi aprem… :)

Utiliser des termes inconnus à d’autres natifs anglais
Outre le délicieux « cunt » dont ta maman ne veut pas connaître la traduction, le dico australien regorge d’expressions et de termes dont un américain ou un anglais ne saurait que faire. Cette vidéo en est d’ailleurs un petit florilège.

Gagner $1000 par semaine
En ferme ou sur un chantier, si tu bosses pas trop mal, tu peux rapidement te faire une petite paye pas dégueu. Au début, tu te prends pour Rotschild et après quelques mois, tu t’offusques si on t’offre moins de $700/semaine.

Tout payer très cher
Non, en fait ça, tu t’y fais jamais vraiment.

 

Et toi ?

 


ENGLISH VERSION

 

En parlant de ça...

Leave a Comment